CONTES & LEGENDES DE MAMAN JEANNETTE

LE TESTAMENT D’UN PERE

Au pied d’une montagne habitait Monsieur Songo ; ce dernier avait trois fils qu’il élevait seul, la légende ne nous parle pas de la mère de ces jeunes hommes, peut-être avait-elle divorcé ou était-elle décédée précocement ? Une chose est sûre, Monsieur Songo était seul à voir ces enfants grandir. Monsieur Songo était chasseur de carrière mais, faisait aussi des travaux de champs, juste pour avoir des compléments pour se nourrir et nourrir sa famille. Il cultivait alors le macabos et entretenait aussi avec soin une bananeraie pour accompagner les plats de gibier avec des bananes plantains. La vie se menait en rose, le père partait seul à la chasse, mais s’agissant du travail dans les champs, ils les faisaient en groupe. Les enfants très laborieux obéissaient scrupuleusement leur père, qui avait plus d’expérience, et de technique, pour qu’ils aient une bonne récolte. Les jeunes hommes grandissaient merveilleusement, plein de sagesse, d’énergie et de courtoisie intelligents qu’assidus, ils écoutaient attentivement les conseils de leur papa (harmonie totale). Parmi ces trois garçons, il y avait le cadet, surnommé Jis-Li-Khôn, grain de riz. Il était de loin le plus intelligent, attentif ou même le plus sérieux des trois frères. Il lui manquait cependant le gabarit, inconvénient suffisant à l’époque pour être écarter de la de la puissance et du pouvoir et jouer dans la cour des grands. A cause de cet état chétif, il était toujours aux côtés de son père et écoutait religieusement tous ses conseils. Une épreuve terrible se préparait à frapper durement cette famille unie, paisible et prospère. Le père tomba malade, pas d’héritage pour ses enfants, en tout cas, rien de précieux à leurs léguer. Il était malheureusement sans fortune. Alors, avant de rendre son dernier souffle, il leur fit une feuille de route « Mes chers enfants, je vous ai élevés avec beaucoup de difficultés, malheureusement, je n’ai pas grand-chose à vous laisser, je suis pauvre et démuni, par contre après mon décès, je vous demande de faire un voyage. VIVEMENT LE PROCHAIN EPISODE dans la parution du samedi 30 mai !


 

 Copyright © La Feuille du Grand Cormier -Tous droits réservés.

 

L'Équipe Rédactionnelle : De La Feuille du Grand Cormier n'est pas responsable des textes....


Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique au Webmaster.
Dernière mise à jour le : 28 mars 2011.